Restitution des dossiers OpenHR

Le 21 juin 2019, les étudiants du master 2 MDRH (Management Digital des Ressources Humaines) présenteront les solutions qu’ils ont imaginées et développées pour la troisième édition du projet OpenHR.

Après 9 mois pour imaginer et concevoir des solutions innovantes et opérationnelles en réponse à des problématiques RH rencontrées par les entreprises partenaires (Ipsen, LCL, Nokia et Sopra Steria), les étudiants du master 2 MDRH remettront le 21 juin un POC (Proof of concept) et un Business Case à leur entreprise.

Quatre missions ont été confiées aux étudiants du projet OpenHR en septembre 2018 :

  • Comment innover sur la promesse d’embauche ?
  • Comment innover dans le recrutement des talents, en Île-de-France, en passant par les leviers de la diversité (sport, handicap, diversité sociale…) ?
  • Comment innover dans le domaine Capabilities Strategic planning ?
  • Comment innover dans le système de fidélisation des ingénieurs nouvellement embauchés ?

Le jury, composé de professionnels RH, d’académiques, de start-ups mais aussi de diplômés de Institut Mines-Télécom, désignera les solutions les plus convaincantes apportées à ces quatre problématiques.

A propos de OpenHR

OpenHR est le premier projet académique international d’open innovation en ressources humaines, lancé en septembre 2016. Le projet est co-dirigé et co-piloté par :

  • Laurence BOUVIER, Directrice opérationnelle du master 2 MDRH, OPEN HR & HRM Digital Lab, ex-DRH Business de Nokia,
  • Karim CHERIF, Associate Partner HR transformation et co-Directeur du projet OpenHR,
  • Emmanuel BAUDOIN, Directeur du master 2 MDRH, OPENHR & HRM Digital Lab.

Durant les 9 mois du projet, les étudiants travaillent, chaque année, en lien avec un large écosystème :

  • les entreprises partenaires de l’édition, qui donnent les problématiques et accompagnent les étudiants sur 9 mois ;
  • des professionnels RH via notamment l’ANDRH Essonne ;
  • un réseau d’acteurs spécialisés dans l’innovation RH fédérés autours du projet OpenHR ;
  • les ingénieurs et enseignants-chercheurs de l’école ;
  • et des étudiants de partenaires académiques internationaux.