Portrait : Géraldine Vial, alumni d’IMT-BS et Directrice Recrutement chez KPMG

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Géraldine Vial a intégré Institut Mines-Télécom Business School après une Classe Préparatoire aux Grandes Écoles (filière économique et commerciale). Diplômée en 2006 de la majeure Audit et Conseil des Systèmes d’Information (ACSI), elle s’est d’abord orientée vers le conseil avant de réaliser une mobilité en Ressources Humaines (formation, recrutement, marque employeur et projets RH). Aujourd’hui Directrice Recrutement et Marque Employeur chez KPMG, Géraldine Vial se souvient de son parcours à IMT-BS.

Pourquoi avez-vous choisi Institut Mines-Télécom Business School ?

J’ai choisi Institut Mines-Télécom Business School tout d’abord pour son expertise sur les métiers du numérique. L’école proposait des cours de réseaux ou de Systèmes d’Information : c’était assez unique pour une école de commerce !

J’ai également un très bon souvenir de mes oraux durant lesquels j’ai rencontré des enseignants et des étudiants et échangé avec eux.

Enfin, IMT-BS comptait déjà de nombreuses entreprises partenaires ce qui nous garantissait, en tant qu’étudiant, de trouver plus facilement un stage ou même son 1er emploi.

Qu’est-ce que l’école vous a apporté ?

Mes années d’études à IMT-BS m’ont appris l’adaptabilité. En travaillant sur de nombreux projets – le plus souvent en équipe -, j’ai appris à adapter mes modes de travail et ma communication. L’adaptabilité et la flexibilité sont, selon moi, des qualités essentielles pour répondre aux besoins d’une entreprise.

Sur le campus, nous étions baignés dans une double culture « manager-ingénieur » : nous apprenions à travailler ensemble en « mode projet » et de manière complémentaire. Au sein même de la majeure Audit et Conseil en Systèmes d’Information (ACSI), les cours étaient partagés avec les étudiants ingénieurs de Télécom SudParis. C’est une vraie valeur ajoutée pour travailler en entreprise, où je retrouve quotidiennement cette mixité des profils.

Que retenez-vous de votre expérience à IMT-BS ?

Je me souviens d’une vie associative intense ! J’étais présidente d’une association et, dans ce cadre, j’ai eu le plaisir d’organiser un forum axé sur la prévention du VIH et des addictions à l’alcool et à la drogue, en partenariat avec d’autres associations. C’était une expérience passionnante et très professionnalisante !

J’ai également le souvenir de très bons enseignants qui ont marqué mon parcours au sein de l’école.  Au-delà d’être experts sur leurs sujets, ils étaient passionnés et nous formaient au plus près des attentes de l’entreprise avec des mises en application concrètes et l’intervention de professionnels, rendues possibles grâce aux partenariats de l’école.

En tant que Directrice Recrutement et Marque Employeur chez KPGM, êtes-vous amenée à recruter des diplômés d’IMT-BS ? Quels sont leurs atouts sur le marché du travail ?

Oui, bien sûr ! Les diplômés de l’école ont une réelle expertise sur les métiers du numérique et bénéficient d’expériences professionnelles déjà solides grâce à leurs stages ou à l’apprentissage. Ils sont particulièrement préparés et accompagnés pour leur insertion professionnelle. En novembre dernier, j’ai participé aux Coaching Days, organisés par l’école afin d’accompagner les étudiants de troisième année et les jeunes diplômés dans leurs recherches de stages ou d’emplois.

Pouvez-vous nous en dire plus sur votre participation aux Coaching Days ?

J’y ai animé une conférence intitulée « Comment se démarquer et convaincre les recruteurs ». Le but était de préparer les étudiants et jeunes diplômés à un entretien de recrutement pour un stage ou un 1er emploi en CDD/CDI. J’ai souligné l’importance d’une bonne préparation (en se renseignant sur l’entreprise, en préparant ses messages et en s’entraînant). Puis je les ai incités à faire le lien entre les attendus de l’entreprise pour le poste et leur expérience personnelle. Je les ai également incités à ne pas hésiter à poser des questions aux recruteurs. C’est primordial !

Un message à faire passer à nos étudiants et futurs étudiants ?

Je leur conseille avant tout de rester eux-mêmes et d’oser ! Il faut saisir les opportunités pour ne pas prendre le risque d’avoir des regrets par la suite.