Importance des soft-skills : Sophie Sapranidès, directrice du PGE, interviewée dans l’Essentiel du Sup

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Savoir travailler en équipe, s’adapter facilement et rapidement, être créatif et organisé : les « soft-skills » (ou compétences interpersonnelles) sont aujourd’hui incontournables dans le monde professionnel. Dans le n° 44 de L’Essentiel du Sup de décembre 2020, Sophie Sapranidès, directrice du Programme Grande Ecole d’Institut Mines-Télécom Business School, souligne l’importance de ces compétences pour les managers de demain dans un article intitulé « Les dernières tendances des Programmes Grande Ecole ».

On a perçu un vrai changement des entreprises. Il y a quelques années, elles demandaient un diplôme et regardaient si la tête était bien faite. Aujourd’hui, elles veulent une personnalité et surtout, elles cherchent à évaluer si le salarié qu’elles vont engager possède les compétences cognitives et comportementales lui permettant de louvoyer dans ce nouveau cadre. Il faut désormais, chez le diplômé, une maturité relationnelle et personnelle que l’on ne demandait pas auparavant.

Sophie Sapranidès, directrice du Programme Grande Ecole à Institut Mines-Télécom Business School