Vincent Lefrère (IMT-BS) étudie l’impact du RGPD pour les fournisseurs de contenus

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
the impact of the GDPR

Vincent Lefrère, maître de conférences en économie numérique à Institut Mines-Télécom Business School, a co-écrit un article intitulé « The impact of the GDPR on Content Providers » avec Logan Warberg (Carnegie Mellon University), Cristobal Cheyre (Cornell University), Veronica Marotta (University of Minnesota Twin Cities) et Alessandro Acquisti (Carnegie Mellon University).

Dans cet article qu’il a présenté le 15 décembre lors de l’événement WEIS 2020, Vincent Lefrère analyse l’impact de la mise en place du Règlement Général Européen sur la Protection des Données (RGPD) pour les fournisseurs de contenus (plus particulièrement pour les fournisseurs de contenus en ligne tels que les sites d’actualité). L’entrée en vigueur du RGPD a-t-elle eu un effet sur la quantité de contenus offerts aux internautes ? L’engagement et l’interaction des utilisateurs avec ces contenus sont-ils impactés ?

Vincent Lefrère et l’équipe de chercheurs avec qui il a travaillé sur le sujet ont traité ces questions en mettant en avant trois constats :

  • l’entrée en application du RGPD a significativement réduit le nombre de données collectées sur les utilisateurs et notamment de cookies tiers (c’est-à-dire de fichiers de tracking en ligne pouvant être transmis d’un site internet à un autre)
  • le RGPD a, dans une certaine mesure, eu un impact négatif sur la trafic généré vers les sites de l’Union Européenne (en comparaison avec les sites américains)
  • le RGPD ne semble en revanche pas avoir eu d’incidence négative sur la quantité de contenus publiés par les sites de l’Union Européenne (en comparaison avec les sites américains).
label carnot imt-bs

Créé en 2006, le label Carnot a vocation à développer la recherche partenariale, c’est-à-dire la conduite de travaux de recherche menés par des laboratoires publics en partenariat avec des acteurs socio-économiques, principalement des entreprises (de la PME aux grands groupes), en réponse à leurs besoins.