Générer des innovations “responsables” qui répondent à des défis sociaux et environnementaux

Dans le contexte d’une hausse des attentes des étudiants et entreprises pour le développement d’ innovations responsables, Institut Mines-Télécom Business School s’engage et lance la Chaire Innovations Numériques & ESS (INESS). Objectif : accompagner les organisations et individus dans la construction de projets de recherche tournés vers l’action, en mettant au service du pragmatisme entrepreneurial l’expertise et le recul intersectoriel d’académiques.

 

Naissance d’un modèle

Au Danemark dans les années 80 est aparu un modèle d’évaluation des choix technologiques intégrant les citoyens dans les processus d’évaluation, notamment au moyen de « conférences de consensus ». Depuis, ce modèle a donné naissance à un « processus de recherche et innovation responsables » qui connaît ces dernières années un succès grandissant en France et à l’international. Il permet, en effet, de générer des solutions responsables qui répondent à des défis sociaux et environnementaux.

Cédric Gossart, enseignant-chercheur à IMT-BS, s’est emparé de cette thématique de la responsabilité.

Interview de Cédric Gossart (6min) sur Xerfi Canal :

Accompagner les entreprises

Les entreprises sont à la recherche de modèles d’affaires qui permettent de répondre à des enjeux de société tout en développant des innovations responsables. Les chercheur.se.s en sciences de gestion leur proposent, pour les accompagner, un ensemble de travaux sur le sujet, notamment dans le domaine de la stratégie. Ils proposent également des outils pour développer des innovations responsables. Par exemple dans un article académique* de référence sur le sujet, les chercheurs Owen et Macnaghten ont proposé 4 critères permettant de cadrer une innovation responsable et de la développer. Ces 4 critères sont :

  • anticiper les impacts de cette innovation de la société
  • inclure les parties prenantes
  • être réactif au changement du contexte de l’innovation
  • adopter une attitude réflexive sur le processus d’innovation.

Les entrepreneurs du numérique se sont largement – souvent même sans le savoir ! – emparé de ce processus de recherche et d’innovation responsables pour répondre à des défis sociaux et environnementaux. « C’est important de le souligner, parce que dans le débat public on entend finalement beaucoup parler des risques associés au numérique, qui sont avérés, comme les impacts sur la vie privée, les potentielles destructions d’emplois, les problèmes écologiques liés à la consommation d’énergie des matières premières ou la génération de déchets électroniques » nous dit Cédric Gossart. « Mais on oublie souvent que les entrepreneurs du numérique peuvent aussi se saisir du digital pour mieux répondre à des défis sociaux et environnementaux ». C’est le cas par exemple dans le secteur de l’économie sociale et solidaire (ESS), où des plateformes comme Plume Labs ou celle de l’association Tous Bénévoles ont été créées pour répondre à des besoins sociétaux : le contrôle de la pollution de l’air ou l’engagement bénévole.

 

Lancement de la Chaire INESS (Innovations Numériques & ESS)

Si votre organisation ou une organisation que vous connaissez est intéressée pour soutenir, co-construire et développer un projet sur ces thématiques avec le soutien d’une équipe de 4 enseignant.es-chercheur.se.s expert.es de ces sujets, contactez sur LinkedIn, Twitter, ou par mail (prenom.nom@imt-bs.eu) Cédric Gossart, Mélissa Boudes ou Müge Ozman.

Pour aller plus loin, rendez-vous sur le blog de la chaire !

* « Developing a framework for responsible innovation » publié dans Research Policy en 2013