Recherche IMT-BS

Chaires de recherche à Institut Mines-Télécom Business School

Une chaire travaille en collaboration avec des organisations mécènes (entreprises, collectivités, institutions ou associations). Elle développe des programmes spécifiques d’enseignement et de recherche dans des domaines correspondant aux compétences académiques de l’école, en synergie avec les domaines de recherche de l’Institut Mines-Télécom. 

Les chaires réunissent l’excellence en recherche et le soutien de l’industrie pour l’innovation sociale, économique et technologique.

Institut Mines Télécom Business compte 3 chaires de recherche : la chaire Valeurs et Politiques des Informations Personnelles, la chaire Good in Tech et la chaire Bloc Opératoire augmenté.

Chaire Valeurs et Politiques des Informations Personnelle (CVPIP)

Objectifs de la chaire VPIP

Cette chaire a pour objectif d’aider les entreprises, les citoyens et les pouvoirs publics dans leurs réflexions pluridisciplinaires sur les thématiques de la collecte, de l’utilisation et du partage des informations personnelles.

Son champ englobe toutes les informations concernant les individus (vie privée, activités professionnelles, identités numériques, contributions sur les réseaux sociaux, etc.) incluant les informations collectées par les objets communicants (smartphones, domotique, compteurs intelligents, télévisions connectées ou jouets intelligents de type NFC, etc.).

Les principaux axes de recherche de la chaire VPIP

Cet axe étudie la façon dont le numérique permet à un individu de choisir la manière dont il se présente aux autres et les différentes informations collectées et transmises.

Il traite des questions de confiance et des interactions entre les évolutions juridiques et les systèmes technologiques.

Il étudie la manière dont les individus contribuent, volontairement ou non, au partage de leurs informations.

Il s’intéresse à la façon dont l’Internet des objets influence, par les usages, le régime juridique applicable aux informations personnelles, tout en considérant en amont les aspects éthiques associés.

Il considère les critères d’évaluation des systèmes, produits ou services, traitant des informations personnelles tant d’un point de vue technique que juridique, économique et éthique.

Les partenaires de la chaire VPIP

La chaire VPIP bénéficie des soutiens de Dassault Systèmes, BNP Paribas, Orange, Sopra Steria, Qwant, l’Imprimerie Nationale et la CNIL, de la direction interministérielle du numérique et du système d’information et de communication de l’État (DINSIC) placée sous l’autorité du Premier ministre et de la Fondation Mines Télécom

.logo Télécom ParisTech Télécom SudParisbnp-paribasorange logo imt-bs     Sopra_Steria_logo QWANT IN groupelogo-dassault-systemes

Les publications de la chaire VPIP

Les membres de la Chaire VPIP ont publié près de 80 articles, dossiers et rapports dans des revues scientifiques, au sein d’ouvrages collectifs ou dans la presse généraliste. Cette pluralité des supports reflète la diversité des publics concernés : experts et chercheurs, pouvoirs publics, chefs d’entreprises, étudiants et citoyens. 

La richesse des thèmes traités démontre la complexité des sujets afférents aux informations personnelles.

Chaire Good in Tech

Objectifs de la chaire Good in Tech

La Chaire Good in Tech vise à repenser l’innovation et la technologie comme moteurs d’un monde meilleur, pour et par l’humain.

Elle crée de nouvelles connaissances et contribue à la diffusion de ces connaissances dans des registres académiques et pédagogiques, mais également auprès des entreprises, des décideurs et régulateurs et du grand public.   

La chaire Good in Tech ambitionne de porter les résultats de ses travaux et des débats structurés et multi-parties prenantes qu’elle organise au niveau des instances politiques nationales et européennes, avec pour objectif d’infléchir les politiques publiques.

Les principaux axes de recherche de la chaire Good in Tech

  • Innovation numérique responsable : quelles mesures ?

Quelles sont les dimensions et les mesures de l’innovation numérique responsable ?  Comment intégrer l’innovation numérique responsable dans la responsabilité sociale numérique des entreprises ?

  • Comment développer des technologies responsables « by design » ?

Comment éviter les biais liés aux données ? Comment développer des technologies responsables « by design » ?

  • Réinventer les futurs

Quelle société pour demain dans un monde numérique ? Comment réinventer les futurs dans une perspective fidèle aux Lumières, de préservation du principe d’égalité appliqué au monde connecté ?

  • Gouvernance de l’innovation et des technologies responsables

Quels sont les mécanismes de gouvernance de l’innovation numérique responsable ? Quels sont les niveaux pertinents de cette gouvernance : Europe, Nation, Entreprise ?

Les partenaires de la chaire Good in Tech

La chaire Good in Tech a été créée avec l’appui de la Fondation du Risque du Groupe Louis Bachelier, en partenariat avec les écoles d’ingénieurs Télécom SudParis et Télécom Paris, et bénéficie du soutien de Groupe AFNOR, CGI, Danone, Fabernovel, Sycomore Asset Management et AG2R.

logo Télécom ParisTech Télécom SudParis Sycomore AM AG2R Danone CGIfabernovelafnor

Chaire Innovation Bloc Opératoire Augmenté (BOPA)

La Chaire Innovation « Bloc OPératoire Augmenté » (BOPA) identifie les problèmes du bloc opératoire et y apporte des solutions humaines et technologiques : transformer le rapport à l’erreur en chirurgie et augmenter les professionnels en accélérant l’utilisation du numérique au bloc opératoire. 

En modernisant humainement et technologiquement le bloc opératoire, les acteurs de BOPA veulent transformer l’analyse et l’apprentissage de l’acte chirurgical.

La chaire BOPA accélère le développement de technologies numériques, en gestation ou bien déjà existantes, qui permettent d’augmenter les sens (la vision, la parole et le toucher) des différents acteurs du bloc. Ces dispositifs d’aide à l’amélioration des pratiques sont testés au sein d’un espace de 158 m2 – incluant un « bloc opératoire factice » – mis à disposition par l’hôpital Paul-Brousse AP-HP. Ils sont finalisés puis rapidement validés au bloc opératoire du Centre Hépato-Biliaire, qui est le premier centre de transplantation hépatique en France

Les principaux axes de recherche de la chaire BOPA

  • Préparation du chirurgien, planification pré-opérations
  • Télé-expertise et formation des jeunes chirurgiens
  • Enrichir les revues de morbidité et mortalité “Recherche inversée”
  • Evaluation objective de la qualité des soins au bloc opératoire
  • Indice de confiance composite au bloc opératoire
  • Financement de la santé, pression assurantielle

Les partenaires de la chaire BOPA

BOPA est financée par la Fondation de l’AP-HP et la Fondation Mines-Télécom, grâce au mécénat de Sham (Groupe Relyens) et Boston Scientific Foundation Europe d’une part, et d’Orange Healthcare, Medtronic et Richard Wolf d’autre part. Ils soutiennent le projet pour quatre ans et s’engagent chacun à verser chaque année des contributions. À cela s’ajoute un mécénat de compétences et en don de matériels de Getinge et de Capgemini Invent.

Soutenue par la Fondation de l’AP-HP et la Fondation Mines-Télécom, grâce au mécénat de Sham (Groupe Relyens) et Boston Scientific Foundation Europe d’une part, et d’Orange Healthcare, Medtronic et Richard Wolf d’autre part. 

À cela s’ajoute un mécénat de compétences et en don de matériels de Getinge et de Capgemini Invent.