Du Quotient Intellectuel au Quotient Digital : l’intelligence digitale au service d’une transformation des organisations responsable et durable

L’intelligence humaine recouvre différentes formes : intelligence relationnelle, émotionnelle, kinesthésique, etc. En psychologie scientifique, les chercheurs en psychométrie ont étudié l’intelligence pour donner naissance à une mesure qui fait aujourd’hui encore – à tort ou à raison- office de référence : le Quotient Intellectuel (QI).               

Pourtant à l’heure d’une accélération sans précédent des innovations technologiques, la capacité à interagir avec les technologies et à les mobiliser à bon escient est essentielle. Cette capacité n’a évidemment pas pu être mesurée au moment de l’invention des méthodes de mesure du QI élaborées en 1912, soit 95 ans avant le premier smartphone (iPhone1) … ou 70 ans avant le Minitel !

L’intelligence digitale (ou QD pour « Quotient Digital ») est la capacité d’acquérir et d’appliquer de nouvelles connaissances et de nouvelles compétences liées aux technologies digitales. Contrairement au « QI » qui est généralement considéré comme une intelligence en partie « génétiquement » déterminée, le « QD » est lui construit de manière progressive et intentionnelle à travers des interactions répétées avec les technologies digitales. Savoir la développer est un véritable enjeu pour les managers d’aujourd’hui et de demain, s’ils souhaitent faire réussir leur organisation de manière durable et responsable.

Dans la vidéo ci-dessous Imed Boughzala, professeur en systèmes d’information à IMT-BS, nous en dit davantage sur les enjeux de l’intelligence digitale pour les entreprises.

Pour aller plus loin, consulter l’article complet d’Imed Boughzala sur Harvard Business Review France (article publié courant avril 2019).