Allier la pédagogie aux technologies grâce aux ingénieurs pédagogiques

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

La crise sanitaire liée à la pandémie de covid-19 a mené les enseignants-chercheurs à basculer, en un temps record, leurs cours à distance depuis mars 2020. Apprendre à paramétrer les outils numériques, capter l’attention des étudiants – parfois nombreux – lors d’un cours en visioconférence : les enjeux, dans ce contexte inédit, sont multiples pour l’enseignant-chercheur. Les ingénieurs pédagogiques sont ainsi de plus en plus recherchés par les établissements d’enseignement supérieur.

Le rôle de facilitateur des ingénieurs pédagogiques

Marie Bia Figueiredo, enseignante à Institut Mines-Télécom Business School a défini, lors d’une interview pour Le Monde, le « rôle de facilitateur » que tient l’ingénieur pédagogique, au sein d’IMT-BS notamment où deux ingénieurs pédagogiques ont été recrutés récemment. L’enseignante précise, dans l’article « L’heure de gloires des ingénieurs pédagogiques » (Le Monde, 14 octobre 2020), que le passage des cours en distanciel a déplacé leurs attentes « non plus sur de la pure technique informatique mais sur des cas pratiques, ce qui implique de penser les usages pédagogiques ».

L’ingénieur pédagogique a un rôle de facilitateur.

Marie Bia Figueiredo, enseignante à Institut Mines-Télécom Business School