Anne-Sophie HAJJAR

Diplômée de Institut Mines-Télécom Business School promotion 1997, Anne-Sophie Hajjar occupe aujourd’hui le poste de responsable du Marketing des offres de Control & Monitoring de la distribution électrique terminale de Schneider Electric, grand groupe international.

Un poste aux compétences techniques et managériales que sa formation à Institut Mines-Télécom Business School a su lui apporter.

Pourquoi avez-vous choisi Institut Mines-Télécom Business School ?

Pour disposer d’une formation à la fois technique et management, un véritable atout pour travailler et progresser dans des groupes internationaux comme Schneider Electric.

Quelle filière avez-vous suivi à Institut Mines-Télécom Business School ?

La filière Paris-Dauphine durant les deux premières années, puis la 3e année en MBA à l’Université Laval au Canada.

Comment êtes vous arrivé à votre poste chez Schneider Electric ?

A la sortie de Institut Mines-Télécom Business School, j’ai effectué deux stages chez Hewlett Packard, à la suite desquels j’ai été embauchée au Centre de Recherche Européen de Xerox pour occuper un poste d’Ingénieur Marketing. J’ai ensuite été recrutée par Schneider Electric en 2005 au poste de Communication Manager en charge de la stratégie promotionnelle de nouvelles offres. Depuis 2010 je suis responsable du Marketing des offres de Control & Monitoring de la distribution électrique terminale.

En quoi consiste votre poste ?

Schneider Electric est présent dans plus de 100 pays. En lien avec l’ensemble des Managers Marketing des pays, je fais évoluer ma ligne de produit qui est commercialisée mondialement : définition de la roadmap des produits, étude de la rentabilité, promotion des offres auprès des différents canaux d’accès, définition des spécifications marketing dans le cadre des projets… Mon poste est très varié et comporte une forte composante technique et internationale.

Institut Mines-Télécom Business School vous a-t-elle appris des choses qui vous sont aujourd’hui utiles dans votre travail ?

Savoir allier performance technique et économique est au coeur de ma mission quotidienne. Une formation à la fois technique et managériale est indispensable dans ce contexte.

Aujourd’hui, pensez vous que « Managing Through Technology » soit une devise pertinente pour une business school ?

Je suis persuadée que le management sans technologie et la technologie sans management ne peuvent être sources de croissance pour une entreprise. Il est important de former nos futurs managers à la gestion de ces deux dimensions.

Partager l'article