[hal-03118756] Des corps engagés face à une aberration écologique et sociale majeure

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Alors que les revendications sociétales en faveur de l’environnement sont fortes, les leviers qui permettraient de financer la transition écologique sont encore fortement bloqués. La France et l’Allemagne s’opposent aujourd’hui à la création d’une taxe sur les transactions financières au niveau européen qui permettrait de financer des projets importants pour les générations à venir, en assumant matériellement les conditions d’une authentique éthique du futur. Une telle taxe rapporterait pourtant près de « 50 milliards d’euros, soit plus que les autres taxes réunies », comme l’explique le député européen Pierre Larrouturou1. Tels seraient les apports d’une micro-taxe de 0,1 % sur les transactions financières qui pourrait être un instrument efficace pour rembourser le plan de relance tout en amorçant le financement, non seulement de la transition énergétique, mais également des secteurs de la santé et de l’emploi dans ces temps de crise aggravée. […]